Baisse du nombre de tués mais hausse du nombre de blessés et d’accidents

Comme pour notre département, la mortalité sur les routes de France est en baisse et le nombre d’accidents et de blessés est en hausse. Selon la Sécurité Routière qui vient de publier son bilan provisoire (les résultats définitifs seront connus qu’au printemps), 3 456 personnes sont décédées en 2017, soit 21 de moins qu’en 2016 (-0,6 %). En revanche, les accidents corporels, les personnes blessées et les hospitalisations à la suite d’un accident de la route sont en hausse :

  • le nombre d’accidents corporels est de 58 894 contre 57 522 en 2016, soit 1 372 accidents de plus (+2,4 %) ;
  • 74 066 personnes ont été blessées en 2017, soit 1 421 de plus qu’en 2016 (+2 %) ;
  • 27 674 personnes ont été hospitalisées plus de 24 heures contre 27 187 en 2016, soit 487 de plus (+1,8 %)

La seule baisse est chez les piétons… 

En effet, en 2017, 488 piétons ont perdu la vie contre 559 en 2016. C’est 71 tués de moins soit -13 %. En revanche, le nombre de tués chez les motocyclistes enregistre la plus forte hausse en comparaison avec les autres usagers. On dénombre 669 tués, c’est 56 de plus par rapport à 2016 soit +9 %. Quant aux cyclistes, ils sont 172 à avoir perdu la vie, c’est 10 de plus qu’en 2016 soit +6 %. Tandis que chez les automobilistes, 1770 personnes ont perdu la vie, c’est 10 de plus qu’en 2016 soit +1 %). L’analyse des accidents mortels en 2017 montre que la vitesse excessive ou inadaptée reste la cause principale, suivie de la surconsommation d’alcool, qui connaît une légère hausse. Le non-respect des règles de priorité, en légère baisse, constitue le troisième facteur d’accident, surreprésenté en agglomération.