La société GSR filiale du groupe GEOS va gérer jusqu’à 45 véhicules dans toute la Nouvelle-Aquitaine 

Petit à petit l’État délègue les voitures radars nouvelle génération dans le pays pour les confier à des sociétés privées. Le département de la Charente-Maritime ne déroge donc pas à la règle mais à l’heure où nous écrivons ces lignes, ces véhicules confiés aux prestataires privés ne flashent pas encore malgré que ces dernières circulent. Explications.

Aucune verbalisation 

Depuis quelques jours, au moins deux véhicules radars privés circulent dans le département. Il s’agit de deux modèles identiques à savoir des Ford Focus (photo). Actuellement ces deux véhicules ne verbalisent pas les excès de vitesse, les conducteurs au volant circulent et circuleront pendant plusieurs semaines afin de repérer les limitations de vitesses sur la totalité des axes qu’ils emprunteront lorsque le système sera actif. Ce n’est donc que dans quelques mois que les premiers avis de contravention seront dressés ! De plus, les modèles en repérage ne seront assurément pas ceux qui seront en circulation quand les tests seront terminés !
À titre d’exemple, en Loire-Atlantique, les premières voitures ont été repérées début juillet 2020 mais les premières verbalisations n’ont commencé qu’au mois de décembre suivant. Idem en Mayenne avec des voitures déployées fin juin pour un début de verbalisation à la mi-novembre.

Dans le même temps c’est également le début des repérages chez nos voisins de la Vienne (86) comme le révèle la page Facebook Info Radar 86.

Ford Focus immatriculée EX-901-BP

Ford Focus immatriculée EX-901-BP aperçue à Saint-Georges-du-Bois le 11 mai 2021

Ford Focus immatriculée EX-252-BL

Ford Focus immatriculée EX-252-BL aperçue sur l’Île de Ré le 11 mai 2021