Moins de morts sur les routes du département de la Charente-Maritime en 2019, mais plus d’accidents et de blessés.

Nicolas Basselier, Préfet de la Charente-Maritime, a présenté il y a quelques jours les chiffres de la sécurité routière pour l’année 2019 ; 57 personnes ont perdu la vie sur les routes contre 63 pour l’année 2018 soit 6 décès en moins. A contrario, le nombre d’accidents a augmenté de près de 7 %. 637 accidents en 2019 contre 595 en 2018. Le nombre de blessés (hospitalisés ou non) a lui aussi augmenté de près de 7 %. 729 blessés en 2018 contre 779 en 2019.

Les conduites addictives, premières causes des accidents mortels 

Le bilan des principales causes des accidents mortels montre que l’alcool et/ou les stupéfiants sont à l’origine de 30 % des accidents mortels. 27 % sont liés à l’inattention, 13 % à la vitesse excessive, ainsi que 12 % par un malaise du conducteur. 8 % concernent les déports à gauche, 6 % dont les causes sont indéterminées et 4 % sont liés aux refus de priorités.

Les tranches 25/34 ans et 65 ans (et plus) représentent respectivement 25 % des tués 

37 672 infractions constatées en zone gendarmerie

En 2019, les gendarmes ont constaté 37 672 infractions. Ils ont effectué 158 779 dépistages alcoolémie ainsi que 4823 dépistages de stupéfiants. Sur tous ces dépistages, 2565 alcoolémies ont été relevées et 1089 contrevenants ont été contrôlés positifs au cannabis. Les policiers nationaux ont eux, effectué 3862 contrôles routiers, dressé 11 786 contraventions et relevé 2677 délits routiers. Parmi tous ces contrevenants, 2743 ont vu leur permis de conduire suspendu tandis que 32 conducteurs ont été soumis à un éthylotest antidémarrage (EAD). 4309 conducteurs ont dû effectuer une visite de contrôle de l’aptitude devant la commission médicale du permis de conduire. Pour finir, les forces de l’ordre ont confisqué 22 véhicules.